Peau d’Homme | Hubert & Zanzim

Dans l’Italie de la Renaissance, Bianca, demoiselle de bonne famille, est en âge de se marier. Ses parents lui trouvent un fiancé à leur goût : Giovanni, un riche marchand, jeune et plaisant. Le mariage semble devoir se dérouler sous les meilleurs auspices même si Bianca ne peut cacher sa déception de devoir épouser un homme dont elle ignore tout. Mais c’était sans connaître le secret détenu et légué par les femmes de sa famille depuis des générations : une « peau d’homme » ! En la revêtant, Bianca devient Lorenzo et bénéficie de tous les attributs d’un jeune homme à la beauté stupéfiante. Elle peut désormais visiter incognito le monde des hommes et apprendre à connaître son fiancé dans son milieu naturel. Mais dans sa peau d’homme, Bianca s’affranchit des limites imposées aux femmes et découvre l’amour et la sexualité.

Titre : Peau d’Homme
Auteur : Hubert & Zanzim
Editeur : Éditions Glénat
Date de parution : 22 avril 2020
160 pages

▲▲▲△△

On aime…

  • Les thèmes abordés
  • Le déroulé de l’histoire
  • Les planches où les personnages évoluent sur une seule image

On aime moins…

  • Le côté caricatural de certains événements

Mon avis

Je pense que si je n’avais pas entendu parler de ce roman graphique en de si bons termes, je ne l’aurai jamais ouvert. Les graphismes ne sont pas de ceux que j’aime dans les romans du genre. Heureusement, je ne me suis pas arrêtée à ça.

Peau d’homme, c’est l’histoire d’une fille qui se retrouve dans un mariage arrangé avec un homme qu’elle ne connait pas. Toutes les femmes de sa famille ont vécu la même chose et il s’avère qu’elles ont un secret pour rendre cette obligation légèrement moins difficile : une peau d’homme.

On dit que le chemin de l’enfer est pavé de bonnes intentions. Celui de la lucidité prend parfois de curieux détours.

Le postulat de départ laisse carrément perplexe. On se demande si on a bien lu. Une peau d’homme ? Oui oui. Ni plus ni moins. Bianca va donc enfiler cette peau et devenir Lorenzo. Camouflée dans ce nouveau corps, elle va partir à la rencontre de celui qui lui est promis.

Figure-toi que Bianca s’est mis en tête de révolutionner la société. Elle voudrait choisir son époux selon son cœur.

Ce roman aborde des thématiques d’actualité en pleine Renaissance italienne. La sexualité, la place de la femme dans la société, le rôle du mariage et aussi la différence entre homme et femme – la différence de considération surtout. Ces thèmes sont traités avec beaucoup de modernité, sur fond d’histoire, et soulèvent de vraies questions pour le lecteur.

Ce sont les codes sociaux du monde des garçons ma chère. Nous nous faisons plus délicates que nous sommes, eux se font plus grossiers quitte à se forcer.

Bianca incarne une héroïne forte qui a besoin de liberté et cherche par tous les moyens à s’en procurer, que ce soit dans son rôle de femme ou d’épouse. Elle rivalise de tours de passe-passe pour arriver à ses fins, incarnant tantôt Lorenzo – sa peau d’homme, tantôt elle-même. C’est cette dualité qui lui permet de s’épanouir pleinement, révélant qu’il n’est pas question d’être homme ou femme, mais simplement un humain libre.

Peau d'homme, planche - Hubert & Zanzim

C’est beau, c’est fort. Je ne m’attendais pas à me faire prendre au fur et à mesure des pages. Les graphismes deviennent presque secondaires tant l’histoire nous embarque. Je suis véritablement ravie d’avoir ouvert ce livre et de l’avoir lu. Une magnifique découverte dont je ne me priverai pas de parler autour de moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *